Les règles et objectifs fixés dans le Schéma de cohérence territoriale du Sud Toulousain en vigueur depuis le 29 octobre 2012 doivent être évalués, avant la sixième année de leur approbation soit avant le 29 octobre 2018. Il s’agit d’évaluer l’efficacité et le bienfondé de ces règles et objectifs. Ces travaux s’étaleront sur 12 mois et conduiront le PETR à décider de réviser ou pas son SCoT.

Cette évaluation se fait à partir des évolutions du territoire constatées au cours de ces 6 dernières années en matière de croissance démographique, d’emploi, de construction de logements, etc. mais aussi du nombre d’hectares d’espaces agricoles et naturels consommés  sur cette période pour les besoins de l’urbanisation.

Le SCoT s’est en effet fixé l’objectif de diviser par 2 la consommation d’espace agricoles et naturels en favorisant la densification et en luttant contre le mitage. Les règles fixées par le SCoT sont-elles efficaces en la matière ? Sont-elles bien prises en compte dans les Plan Locaux d’Urbanisme ? … C’est à ce type de question qu’il s’agit de répondre.

Le premier atelier de travail a eu lieu le 28 mars et a réuni les élus de la commission d’urbanisme ainsi que les représentants des personnes publiques associées (Etat, chambres consulaires, etc.).

Pour réaliser cette évaluation le PETR est accompagné par les techniciens du Conseil Départemental de la Haute-Garonne et par la Société Générale d’Evaluation des territoires (SGEVT).